© CMB / A.Green
5 Juin 2019
14 h 30
Entrée libre

Colloque: Europe 1989-2019. Une histoire de frontières

Salle Germaine Tillion l Centre Marc Bloch l Friedrichstrasse 19 l 10117 Berlin
5 Juin 2019
14 h 30
Entrée libre

Une dizaine de jours après les élections européennes et 30 ans après la promesse de 1989, deux tables rondes ouvrent la discussion sur les enjeux historiques et actuels des frontières de l’Europe et sur les imaginaires collectifs d’une communauté aux contours mouvants. Ce colloque a lieu après le vernissage de l'exposition "Frontière, histoire d'une transformation" le 4 juin dans la galerie de l'Institut français Berlin, dans le cadre du programme "89 face au présent".

À chaque commémoration de la chute du Mur sa vision des frontières. En 1999, la décennie avait vu apparaitre une douzaine de nouveaux États sur la carte de l’Europe, mais la guerre dans l’ex-Yougoslavie avait déjà douché les euphories. En 2009, l’Union s’était élargie sans grand enthousiasme à dix nouveaux États de l’ancien Bloc de l’Est, Frontex montait en puissance, l’espace Schengen venait de s’étendre en éliminant les contrôles au long du Rideau de fer : la frontière de la Guerre froide était gommée, l’unité du continent banalisée, l’optimisme plutôt morne. Et en 2019 ?

Tables rondes

14h30

Accueil des participant.e.s et ouverture

Denis Eckert (CNRS/CMB)

15h00-16h30: L’Europe joue-t-elle son avenir à ses frontières ?

« Wir sind das Volk. » Trente ans après, le slogan de 1989 reprend du service comme « à l’envers » : pour réclamer non l’ouverture mais la fermeture des frontières. Des pans entiers des sociétés européennes se pensent sur la défensive, rejetant sans distinction la mondialisation économique et la présence des étrangers, misant sur la fermeture nationale. Les postes frontières qu’on réactive à Vintimille, les rouleaux de barbelés qu’on déroule aux frontières de la Hongrie, le Brexit, l’interminable liste des naufrages mortels en Méditerranée, les ports qui se ferment aux migrants secourus. Les Européens semblent perdre de vue leur communauté de destin comme leur responsabilité historique. L’époque est-elle au repli sur soi ?

  • Elena Volochine (journaliste, réalisatrice)
  • Bénédicte Michalon (CNRS-Passages)
  • Martine Drozdz (CNRS-LATTS)
  • Catherine Gousseff (Polish Institute of Advanced Studies/CNRS-CERCEC)
  • Modération : Elsa Tulmets (Europa-Universität Viadrina/CMB)

16h30-17h00

Kaffee und Kuchen

17h00-18h30: Visualiser l’Europe aujourd’hui

L’évolution de l’Europe, les turbulences de ses frontières ont contribué depuis 30 ans à la constitution d’une iconographie considérable et multiforme, bien au-delà des cartographies « officielles ». On peut penser aux multiples images de la chute du Mur, de la fin du rideau de Fer, plus tard à la disparition des postes-frontières au sein de l’espace Schengen, ou plus récemment aux cartes qui ont témoigné des intenses mouvements migratoires récents aux marges de l’Europe, ou encore à celles de la « ligne de contact » entre les combattants du conflit actuel en Ukraine de l’Est. Au-delà de ces quelques exemples, quelles sont les formes de visualisation (vidéo, cartes, images) qui ont accompagné les transformations complexes de la période 1989-2019 ? Quels messages portent les différentes représentations graphiques des frontières et des phénomènes qui s’y déploient ? Quelle peut être « l’efficacité » de ces représentations pour modeler les imaginaires collectifs dans un continent européen en constante mutation ?

  • Simon Brunel (réalisateur)
  • Philippe Rekacewicz (journaliste, cartographe)
  • Sarah Mekdjian (Université Grenoble Alpes)
  • Béatrice von Hirschhausen (CNRS/CMB)
  • Modération : Denis Eckert (CNRS/CMB)

Plus d'information: cmb.hu-berlin.de/kalender

Vous aimerez aussi

Vendredi 01 fév 2019 - 09:00 - Mercredi 25 sep 2019 - 22:00
Lundi 26 aoû 2019 - 14:30 - Jeudi 31 oct 2019 - 18:30
Dimanche 01 sep 2019 - 09:00 - Mardi 31 déc 2019 - 23:00